A propos - yael assia

●▬▬▬▬๑۩۩๑▬▬▬▬▬●

En guise d’à propos

Je suis une slasheuse.

Un « slasheur » est une personne qui exerce par choix, passion, envie (*) plusieurs activités : par exemple un cuisinier / sculpteur / biologiste, ou une comédienne / sophrologue / blogueuse / formatrice.

Parce que je passais d’une formation et d’une discipline à une autre, j’ai longtemps cru que j’étais une procrastinatrice, une brouillonne et une inconstante. La « réécriture » de mon histoire m’a permis de démontrer que rien n’est plus faux : je fonctionne juste, intellectuellement, comme les archéologues, périmètre par périmètre, strate par strate.

Je creuse un sujet sur une petite surface, puis un autre de même, et d’autres, puis je reviens au premier en allant plus au fond des choses, et de là au second, troisième, etc.

Et chaque apprentissage enrichit les autres – tout se complète.

A ce jour, professionnellement, je suis :

autrice / artiste / journaliste indé & consultante

๑۩۩๑

En tant qu’autrice   :

Autrice, c’est le féminin d’auteur (eh oui, il était temps). J’écris des fictions. D’abord nouvelliste (la nouvelle est un texte court, publié dans des revues, magazines, ou en recueils solo ou collectifs), j’ai longtemps zappé d’un genre à l’autre (mainstream, SF, fantastique, fantasy urbaine) : ce zapping se retrouve dans mes publications. Aujourd’hui, je me tourne, avec deux projets en cours d’écriture, vers le polar, genre que j’aime tout particulièrement, en tant que lectrice.

En tant qu’artiste :

Ayant vécu dans une famille d’artistes professionnels (ou d’amateurs insolemment talentueux) – et ayant de plus entendu (et intériorisé… aïe) quelques paroles pas très sympathiques sur ma route – j’ai longtemps rechigné à me dire « artiste » – je me sentais illégitime et médiocre (qu’est-ce qu’on peut se taper dessus soi-même !) Après un travail sur mon histoire de vie (et quelques encouragements bienvenus) je le fais. J’ai un regard, un questionnement, une recherche, un angle d’approche – je suis artiste. Une galerie anglaise a exposé deux de mes dessins, quelques clients ont acheté mes œuvres, et je suis à l’écoute de toute opportunité (expo ou autre). Je parlerai de cette facette dans la page « art ».

En tant que journaliste :

J’aime le mot « journaliste », même si je ne rentre pas plus dans la case qu’un octogone dans un triangle. J’aimais le Peabody de L’Homme qui tua Liberty Valence. J’aime Ronan Farrow, Jérôme Lescure, Olivier Delacroix, François Ruffin, Serge Garde, Élise Lucet (comme je l’explique dans la présentation d’Incisive). J’aime les rencontres, les entrevues, les traques entêtées (j’ai un petit tempérament d’emmerdeuse), les enquêtes. J’aime particulièrement les hommes et femmes qui, comme Berthold Jacob, Hans et Sophie Scholl, ou Fritz Gerlich, ont résisté avec une plume à la barbarie de leur époque. J’aime aussi comprendre, simplement. Pour toutes ces raisons, j’ai créé mon propre média en ligne : Incisive – que tu peux suivre et soutenir par des Tips. J’écris aussi pour d’autres journaux et magazines (dont Elephant Journal). Je parle de mes investigations et articles divers ici.

En tant que consultante   :

A mon activité de « consultante en prise de décision, changement de v(o)ie et recherche de sens » (activité comprenant aussi le « coaching en réécriture d’histoire personnelle ») s’ajoute, de façon occasionnelle, du conseil en gestion de l’identité en ligne pour les auteurs et autrices de fiction (et là, en plus des outils déjà mentionnés – qui servent beaucoup, ici encore – j’utilise mon ancien bagage marketing, mes cours en personal branding, et mes bonnes vieilles valises wordpress).

๑۩۩๑

En tant que consultante, j’utilise diverses approches et divers outils.

Par exemple :

  • le tarot de Marseille (principalement – ce qui fait de moi une « tarologue ») ;
  • d’autres tarots et jeux de cartes (occasionnellement) ;
  • mon expérience professionnelle d’autrice (connaissance des archétypes, du storytelling, du « voyage du héros », du conte, etc.) ;
  • la psychologie (en particulier la psychologie positive) ;
  • la logothérapie (vers laquelle je tends de plus en plus) ;
  • le TFT et l’EFT ;
  • la PNL et la TCC ;
  • le coaching (en histoire de vie, notamment) ;
  • le Travail de Byron Katie ;
  • le ho’oponopono hawaïen…

Et la liste (que je développe ailleurs) n’est pas exhaustive.

๑۩۩๑

Note importante :

Si l’activité de consultante est celle qu’actuellement, je souhaite et me sens en mesure d’exercer, j’ai l’intention, sous 5 ans, de bifurquer vers la profession de psychothérapeute (par le biais d’un Master universitaire assorti d’un diplôme de logothérapeute). Pour le moment, note bien que je ne suis pas thérapeute et n’utilise aucun des outils et méthodes que j’ai mentionnés dans une finalité thérapeutique – mais uniquement dans le cadre de mon activité de consultante.

 

๑ ๑ ๑ ۩ ۩ ๑ ๑ ๑

 

Et une autre note :

Ce site est mon reflet : labyrinthique mais bien balisé, et sans minotaure (ou inoffensif). Tiens, avec même un petit fil d’Ariane glissé ci-dessous, en guise de mode d’emploi.

●▬▬▬▬๑۩۩๑▬▬▬▬▬●

Comment utiliser ce site ?

Bienvenue, déjà 🙂

Pour commencer, un petit paragraphe groupant (presque) tout :

Sur ce site, tu peux découvrir qui je suis (c’est fait plus haut), mon parcours d’autrice, mes CV et attestations, lire mon histoire, lire mes histoires, mes billets de blog, mes articles, t’abonner à mes En quête(s) de Sens (librement, si ça te dit de le faire) ou, si tu préfères, à ma chaîne YouTube, regarder de toi-même si le tarot introspectif, tel que je le pratique, peut t’être utile, me poser des questions, savoir quelles sortes de consultations je propose, t’informer sur comment se passe une consultation en prise de décision, changement de vie et/ou recherche de sens – ou un coaching (court ou long) en réécriture d’histoire personnelle – ou encore un conseil en gestion d’identité en ligne (si tu es auteur ou autrice de fictions) – et me contacter si tu veux.

๑۩۩๑

Et pour faciliter ta navigation (plus en détail), voici, ci-dessous, un plan des lieux :

(plan en rédaction)

●▬▬▬▬๑۩۩๑▬▬▬▬▬●

(*) et non par contrainte ou galère obligeant à cumuler les boulots – ceci étant, le slasheur peut aussi être en galère et devoir exercer, par exemple, des jobs « alimentaires » en plus de ses activités « slashées »…