Slow Marketing

Connaissez-vous le Slow Marketing ?

slow-marketing-turtle

L’idée est encore inédite– ou du moins en mode tortue (en même temps, c’est normal : il est slow !)  en France, et n’est que récente aux États-Unis.

Le concept est pour le moment ouvert, et chacun en fait un plat libre, à partir de quelques ingrédients communs, à sa sauce.

A la recherche du Slow Marketing

Quand j’ai tapé “slow marketing” pour écumer le Web par Ecosia (concurrent éthique de Google : ils sont cool et ils plantent des arbres), je n’étais pas certaine de voir sortir de longues listes de sites ou de blogs, et en effet, ce n’a pas été le cas. Néanmoins, quelques sites et articles me sont parvenus comme proposition, en haut de page.

Ma recherche d’un marketing “idéal”

Tout au long de formations diverses, lectures variées (notamment en anglais, mais pas que), réflexions, dialogues, j’ai élaboré une définition personnelle de ce que pourrait être – à mon sens – un marketing “slow” (comme on dit “ville slow” ou “slow food”) idéal.

Je vous le partagerai – et compte même en faire un petit site à part – parce que c’est un concept d’avenir, je suis sûre de ça !

Ce que le Slow Marketing… n’est pas !

En attendant, je vous invite à lire la conclusion de ma série d’articles sur “le marketing et la drague”… qui reprend point par point tout l’inverse de ce qu’est ou sera le “slow marketing” !

Enregistrer

(Visited 24 times, 2 visits today)